Κομβόι ενίσχυσης του Κέντρου Λαυρίου από τη Γαλλία

Συλλογικότητες από τη Γαλλία οργανώνουν κομβόι βοήθειας και στήριξης στο αυτοδιαχειριζόμενο Κέντρο Φιλοξενίας Προσφύγων στο Λαύριο ενόψει του χειμώνα. Θα γίνει συλλογή ειδών στη  Γαλλία καθώς και αγορά ειδών πρώτης ανάγκης επιτόπου στην Ελλάδα. Η παρέμβαση έχει πολιτικό χαρακτήρα εναντίον των πολιτικών φρουρίου της Ευρώπης και ενίσχυσης των Κούρδων προσφύγων πολέμου.

Contre l’europe-forteresse, la solidarité. Projet de convoi solidaire avec le camp d’exilé.e.s de Lavrio en GRECE.

Le camp de Lavrio, c’est quoi ?
Le camp de Lavrio existe depuis la fin des années 60. Depuis 35 ans, il accueille des exilé.e.s politiques de Turquie, du Kurdistan (dont des syndicalistes de KESK, et des représentants du HDP), et plus récemment des familles fuyant la guerre en Syrie.
En juillet 2017, le gouvernement grec, sous pression de la Turquie, a cessé tout soutien au camp. Si en décembre 2017 la population était aux alentours de 300 personnes, depuis l’attaque de la Turquie sur Afrin de nombreuses familles sont arrivées. Aujourd’hui, le camp abrite près de 600 personnes dont au moins une cinquantaine d’enfants de moins de 3 ans. Avec le durcissement des lois européennes sur l’immigration, les exilé.e.s restent bloqué.e.s des mois, voire des années en Grèce.
Plus d’informations : http://www.kedistan.net/2018/03/02/lavrio-camp-exile-e-s-kurdes-auto-gere/
Dans ces conditions, nous envisageons de participer à un convoi solidaire à destination du
camp.
Pourquoi un convoi ?
Nous ne sommes pas en mesure de répondre à l’urgence immédiate, mais à l’approche de l’hiver, ce convoi permettra d’apporter un soutien aux exilé.e.s correspondant aux besoins qu’il.le.s auront exprimé.e.s, certain.e.s d’entre nous étant en contact avec eux.lles.
Nous voulons que ce convoi soit politique et pas humanitaire, afin que celui-ci soit un relais pour :
– dénoncer le durcissement des lois immigrations en Europe,
– dénoncer la répression en Turquie et les attaques du régime turc sur le nord de la
Syrie
– soutenir les luttes des forces progressistes kurdes et turques, avec lesquelles nous
travaillons déjà dans le cadre de la commission internationale
Le projet de loi asile-immigration actuellement en cours de discussion à l’Assemblée Nationale est une émanation de la volonté toujours plus forte de l’Europe de fermer ses frontières. Ce texte mobilise contre lui un large front syndical, car il met en péril le droit d’asile et les garanties qui lui sont
attachées. Sont ainsi prévus :
– la réduction drastique des délais de procédure à tous niveaux, notamment du délai de recours devant la CNDA, passant d’un mois à 15 jours ;
– le retour au caractère non-suspensif de certains recours vis-à-vis des mesures d’éloignement (ceux de ressortissants de pays dits « d’origine surs », demandes de réexamen, demandeurs présentant une menace grave pour l’ordre public, la sécurité publique ou la sureté de l’Etat), pour lesquels le juge administratif, pourtant non-spécialiste du droit d’asile, sera chargé d’apprécier le maintien ou non du caractère non-suspensif en examinant le fond de la demande d’asile ;
– l’élargissement du champ de la « procédure accélérée » (c’est-à-dire des affaires jugées devant la CNDA par un seul juge, en 5 semaines) aux affaires de cessation de protection ou d’exclusion pour un motif de menace grave pour l’ordre public, qui sont pourtant parmi les plus complexes ;
– l’abaissement de 120 à 90 jours du délai de dépot de la demande d’asile à compter de l’entrée en France, à partir duquel une demande d’asile est placée en « procédure accélérée » ;
– l’élargissement du recours aux vidéo-audiences aux demandeurs résidant sur le territoire métropolitain et ce sans recueillir leur consentement ;
– la prise d’effet de la décision de la CNDA dès sa lecture ;
Afin d’en appuyer l’aspect politique, le convoi est une initiative inter-organisations, en lien avec des militant.e.s grecques actives sur place dans les centres de soin autogérés.
Y participent des militant.e.s issu.e.s de la CGT énergie; des militant-e-s du Secours Populaire, de sections locales du PCF, de Solidaires, de l’association médicale kurde Soleil Rouge, des comités locaux France-Grèce.
Comment ?
L’idée consiste à partir en convoi de camionnettes. Ces camionnettes seront chargées avec des dons correspondant aux besoin exprimés, et ayant une valeur supérieure au cout du trajet (environ 2000€). Par exemple, une camionnette sera déjà remplie avec des centaines de couvertures récupérées par le comité d’entreprise EDF. L’argent récolté servira à acheter sur place en Grèce le lait pour les enfants, et de la nourriture pour le camp.
Participer à la campagne…
– par une souscription financière (voir bulletin à la fin): il faut environ 500€ tous les 10 jours rien que
pour le lait.
– par un don de matériel. Nous recherchons notamment (liste non exhaustive) :
1 – draps
2 – cuisinières
3 – réfrigérateurs
4 – chauffages portatifs
– en aidant à trouver une camionnette qui partirait soit de Toulouse, soit de Paris
– en prenant part au convoi en tant que chauffeur.se. Il faudra compter entre une et deux semaines.
La date n’est pas fixée, ce sera entre fin septembre et mi-octobre.
Qui contacter pour plus d’infos ?
Mylène (SUD précaires 31) : mylnoc@gmail.com / 06.81.91.26.88
Yann (SUD éducation 93) : baaz@riseup.net / 06 79 87 85 38
BULLETIN DE SOUSCRIPTION
« Soutenons le camp de Lavrio »
Nom : ________________________ Prenom : __________________________
Structure : ____________________ Adresse (facultatif) : __________________________
Mail : ___________________________
Verse la somme de : ___________ Demande de recu : oui / non
Cheque a l’ordre de Solidaires 93 a renvoyer a :
UD Solidaires 93
Projet Lavrio
Bourse du travail de Saint-Denis
9-11 rue Génin
93200 Saint-Denis